l’Humain

“Christian Herry sculpte l’humain avec le verre comme de la pierre philosophale.

Icebergs ravalés, figés, immuables dont l’intérieur est un kaléidoscope monochrome qui tourne, se meut..,

Éclats de verre géométriques ou taillés en rondeur de femme au troisième œil, tournez, virez, abaissez-vous, vous verrez que rien ne se ressemble,..

Siégeant sur le velours noir, chaque recoin de l’objet perçoit la lumière affaiblie de mille facettes…”

(Émilie C. exposition  Cloitre des Carmes de Jonzac)

Voici tout d’abord la sculpture “autoportrait” qui fait l’objet d’une publication partielle chez Hachette,en illustration du roman de Bernard Werber “Transparence”.

Ensuite le Cantique des Cantiques que je revisite ici forme un ensemble de neuf poèmes et dessins présentés en pièces uniques recto-verso. La dalle de verre diamant est plaquée de verre vitrail de Saint Just. Chacune des pièces est ensuite bouchardée, découpée et érodée au jet de sable. Les poèmes y sont gravés au diamant. Ensuite au verso de celles-ci les figures sont gravées en taille directe et encrées d’après des dessins originaux de modèle vivant.

L’idée consiste ensuite à reprendre certains de mes croquis de modèle vivant sous la forme de sculptures de verre . Certaines d’entre elles sont scindées en diptyques. Par ailleurs la présentation du sujet en diptyque positif-négatif évoque l’ambivalence de l’humain. Le projet peut s’envisager en ronde-bosse mais aussi sous forme de monolithe transparent ou dépoli. Elle peut aussi s’apparenter à une silhouette contournée et stylisée.

Pour d’autres il s’agit de passer de la figure graphique du dessin à l’abstraction du volume de verre par la magie de la transparence.

Le portfolio de la catégorie “l’humain” comporte trois séries :

Par ordre d’apparition:

autoportrait

cantique des cantiques

nu